Nino est né au pôle de santé du Colombier à Vire !

L'histoire est peu banale. Elle amène un peu de douceur dans cette période compliquée. Et rappelle l'importance des services médicaux de proximité.

30 mars 2020 à 18h37 par Christophe Lécuyer

RADIO VFM
Le pôle de santé de Vire du Colombier a édité un faire-part pour se féliciter de la naissance de Nin
Crédit: Radio VFM

Mercredi dernier en fin de matinée, Aurélie Basnier est prise de douleurs au ventre. Enceinte, elle attend son bébé pour le début du mois de mai. Elle décide alors de contacter Anita Husnot, sage-femme installée au pôle de santé du Colombier. Cette dernière accueille Aurélie dans les plus brefs délais et constate - à son arrivée - que l'accouchement est proche, et que la maman ne pourra rejoindre Avranches où elle avait prévu accoucher.

Ni une ni deux, la sage-femme appelle les pompiers qui arrivent rapidement. L'accouchement est en marche. Dans l'entrefaite, Mathieu, le papa, a eu le temps de rejoindre le pôle de santé. Le travail a commencé. "La situation était stressante mais Anita m'a rassuré et m'a vraiment bien accompagné durant l'accouchement, elle a fait un excellent travail" indique Aurélie. Avec un mois et demi d'avance, Nino a donc pointé le bout de son nez : 44 cm pour 2,180 Kg.

Mais le jeune couple qui habite Saint-Germain de Tallevende et qui venait de mettre au monde son troisième enfant n'en avait pas tout à fait terminé des péripéties. Direction la maternité de Flers à bord de l'ambulance des pompiers. Nino a été placé en couveuse comme le veut la procédure pour les prématurés, il en est ressorti ce week-end mais reste sous la surveillance du service de néonatalogie. Seulement voilà, en raison du Covid 19, les mesures de précaution ne permettent pas aux parents de profiter ensemble du nourrisson. Mathieu, le papa, est lui aussi resté confiné à la maternité flérienne. "Car si j'en sors, je ne peux plus y revenir ensuite" précise t-il.

Tout est bien qui finit bien donc. Les deux autres enfants du couple n'attendent désormais qu'une chose : le retour de leurs parents et de Nino, leur nouveau petit frère. 

Le témoignage de Mathieu et Aurélie à retrouver ce mardi, dans nos journaux d'information.