Journal régional

Ils tentent d'asperger de gaz lacrymogène le maire de Vire !

03 décembre 2018 à 10h59 Par Christophe Lécuyer
Le maire de Vire Normandie se trouvait à la fenêtre du restaurant lorsqu'il a demandé aux deux individus de cesser leur dégradation de la ruche décorative.
Crédit photo : Christophe Lécuyer

L'histoire aurait bien pu mal se terminer. Il est à peine 13 h dimanche. Le maire de Vire Normandie Marc Andreu-Sabater déjeune à l'Hôtel de France, répondant à l'invitation du Club des aînés de la rue Chanoine Trèche. Soudain, on lui fait remarquer que deux individus - visiblement éméchés - s'en prennent à la ruche décorative située en face de la salle du restaurant, en haut de la petite place de la rue Zimmerman, actuellement en travaux. Le maire de Vire ouvre alors la fenêtre et depuis-celle ci s'adresse directement aux jeunes, leur demandant de stopper leurs dégradations. Une remontrance qui n'est pas du goût des deux individus, qui se dirigent immédiatement vers la fenêtre où se trouve Marc Andreu-Sabater, ils sortent de leur poche une bombe lacrymogène qu'ils utilisent dans la direction du maire. Même s'il ne touche pas directement l'élu en raison de la distance le séparant des jeunes, le gaz se propage à l'intérieur de la salle du restaurant, avec les conséquences que l'on imagine pour les yeux et la respiration des aînés. 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Dans un état d'excitation, les deux énergumènes se mettent à taper dans la porte de garage du restaurant. Ce qui provoque la colère de son patron Vincent Lochu qui, avec son second, n'hésite pas à sortir de l'établissement pour partir à la poursuite des deux individus, rejoints dans leur démarche par le maire de Vire ! Tous trois parviendront à rattraper les fuyards qui seront interpellés dans la foulée par les gendarmes. Menacé et insulté - comme les patrons du restaurant - Marc Andreu-Sabater a déposé plainte à la gendarmerie. Les deux individus présentaient un fort taux d'alcool, supérieur à 2 grammes.