Covid à l'hôpital de Vire : le directeur pense plutôt à des contaminations dans la cellule familiale

Après les informations que nous vous révélions dimanche soir concernant l'infection à la Covid 19 contractée par plusieurs patients après leur séjour à l'hôpital de Vire Normandie (dont une patiente qui est décédée dimanche à Noues-de-Sienne), le directeur du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) David Trouchaud a souhaité réagir ce lundi, au micro de Radio VFM. Il met en garde contre des « raccourcis faciles et dangereux ».

1er mars 2021 à 18h10 par Christophe Lécuyer

RADIO VFM
David Trouchaud met en garde contre des raccourcis facile et dangereux, rappelant que la majeure par
Crédit: Radio VFM

S’il ne nie pas que des clusters ont pu exister à l’hôpital – à Vire comme dans d’autres hôpitaux – David Trouchaud se veut prudent : « il est difficile de retracer l’origine des contaminations, alors il me semble que la prudence doit être de mise sur cette question. J’ai des éléments qui me font penser qu’il est possible que ces personnes aient été contaminées chez elles. Nous avons un protocole strict ». Le directeur est catégorique sur les statistiques : «  ce qui est sûr, c’est que l’immense majorité des contaminations se réalisent dans l’environnement familial ».

Marc Andreu-Sabater confirme des contaminations à l'hôpital

Ce lundi soir, le maire de Vire Normandie et président du conseil de surveillance de l’hôpital a accepté de réagir. Marc Andreu-Sabater nous a confié avoir « longuement échangé ce jour avec la direction de l’hôpital ». Et d’ajouter, « qu’il apparait évident que des personnes ont bien été contaminées à l’hôpital ».

Marc Andreu-Sabater assure avoir « demandé à ce que toutes les mesures soient prises pour que cela n’arrive pas ou n’arrive plus. Je pense que les précautions sont prises aujourd’hui pour ne plus que cela se reproduise, mais le garantir à 100 %, personne n’en est capable ».

Selon nos informations, pas moins d’une quinzaine de patients auraient ainsi été diagnostiqués positifs à la Covid 19, quelques jours seulement après avoir quitté l’hôpital.

Le taux d’incidence reste important dans le Bocage, et le variant anglais est très présent. 38 patients sont actuellement hospitalisés sur le GHT des Collines de Normandie, dont 13 au sein de l’unité Covid de Vire.

A écouter : notre sujet dans le journal d’information régional mardi.