Conseil municipal de Vire Normandie : l'opposition a claqué la porte !

Après une entame de réunion tendue en raison de l'intervention d'un représentant de parents d'élèves, d'une enseignante du collège du Val de Vire puis des élus présentant une délibération de soutien au collège, l'opposition a claqué la porte de la salle des mariages, quittant la réunion.

26 septembre 2022 à 22h40 par Christophe Lécuyer

Les rangs de l'opposition se sont subitement vidés après la délibération relative au collège.
Les rangs de l'opposition se sont subitement vidés après la délibération relative au collège.
Crédit: Les rangs de l'opposition se sont subitement vidés après la délibération relative au collège.

Avant que le maire Marc Andreu-Sabater n'ouvre l'ordre du jour, une représentante de parents d'élèves a pris la parole, suivie d'une enseignante. Toutes les deux ont rappelé leur attachement à l'établissement, employant des mots forts pour dénoncer la décision de fermeture prise par le Département du Calvados, et soutenue par le maire et vice-président du Département du Calvados. Devant une une bonne soixantaine de personnes venues soutenir le collège, le maire-adjoint à Vire Normandie Gilles Maloisel a ensuite pris la parole pour exprimer son soutien à l'établissement, mettant en avant les atouts en matière d'aménagement du territoire et de sens écologique.

Dans la foulée, le conseiller de la majorité Samuel Binet puis le chef de file de l'opposition Pascal Martin ont chacun lu une délibération au nom de leurs groupes respectifs, demandant l'abandon du projet de fermeture du collège du Val de Vire. Lors d'un vôte à mains levées, le soutien au collège a été approuvé à l'unanimité par le conseil municipal, majorité et opposition réunies. A l'exception de Marc Andreu-Sabater qui s'est abstenu. Expliquant qu'il se ferait la voix de son conseil municipal auprès du Département. 

Avant d'enchaîner par les points suivants figurant à l'ordre du jour, l'élu de l'opposition Serge Couasnon a dénoncé la mise à l'écart de l'adjointe Marie-Odile Morel, à qui le maire a indiqué récemment vouloir retirer ses délégations. Le ton est monté avec le public au sein duquel figurait justement Marie-Odile Morel. Les deux groupes d'opposition se sont alors levés et ont claqué la porte de la salle des mariages, quittant la réunion de conseil. Il restait alors 43 points à l'ordre du jour.